Perdu dans le désordre de mes pensées.

Que choisir pour sortir de ce monde englouti qui est le mien.

L'ouvrir à une nouvelle sculpture.

L'ouvrir à un nouveau tableau.

Dessiner, jouer, manger, boire, dormir.

Ou laisser faire.

Ce site c'est comme croire que la terre est plate.

La vie est un jardin.

 

Ici le blanc est un jupon crocheté au point de chaînette ou un nuage cotonnier.

 

Toutes touffues, s’entrelacent obéissant à la nature, elles sont des étoiles.

 

Passé maître dans l’art de peindre en paroles.

 

Mon mental vit dans un cercle vicieux qui ne serait plus qu’un cauchemar absurde.

 

L’arbre avec des nombreuses branches, unique ;

Mais dans le chaos existe l’harmonie :

Les fleurs sont une bénédiction,

L’énergie de leur pouvoir leur donne un talent incommensurable.

 

Activité de l’arbre imprégné de la beauté du silence.

 

Je crois qu’une fleur de cerisier n’est en rien inférieure au labeur des étoiles.

 

C’est un hiéroglyphe universel.

 

Amour de la vie qui grandit en plein air.

 

Charles de Montaigu

décembre 2021

Atelier 2008
Atelier 2008

press to zoom
Atelier 2004
Atelier 2004

press to zoom
Sans titre M. L. B, 1990
Sans titre M. L. B, 1990

Acier inox, H 680 cm Coll. privée, Aubonne

press to zoom
Atelier 2008
Atelier 2008

press to zoom
1/11