Charles de Montaigu (né en 1946) s’est imposé comme sculpteur sur bois articulant volumes géométriques et poutres dont il met en jeu les tensions et les équilibres. Il s'adonne également à la peinture, au dessin et à la gravure. Une telle plasticité se dégageait des fleurs peintes à l’huile sur toile en 2014 qu'il imagina en tirer des bronzes.

Ces fontes, représentent une passionnante avancée issue de sa double expérience de peintre et sculpteur

 

Profiliert hat sich Charles de Montaigu als Bildhauer, der durch geometrische Holzgebilde und Balken Spannungen und Balance ins Spiel bringt. Die Blumen, die er 2014 in Öl auf Leinwand gemalt hat, erwiesen eine solche Platizität, daß er sie in Bronze gießen ließ.

Diese Abgüße bieten eine einzigartige Neuerung von Malerei und Skulptur.

 

Charles de Montaigu si è fatto conoscere come scultore grazie ad opere in legno in cui articola volumi geometrici e travi, mettendone in gioco tensioni ed equilibri. I fiori che ha dipinto a olio su tela nel 2014 affermavano una tale propria plasticità da spingerlo a trarne delle fusioni in bronzo.

Queste si presentano come una singolare novazione nel campo della pittura e della scultura.

 

Charles de Montaigu is known for his wood sculpture, where geometric volumes and beams put tension and balance into play. The flowers which in 2014 he painted in oil on canvas assert such a strong and singular plasticity that he pulled them in bronze.

These casts offer a unique new proposition for both painting and sculpture.

QUELQUES DATES

 

1946   I   Charles Hubert Louis de Montaigu naît le 1er juin à Aix-les-Bains (Savoie), où il passe son enfance – d’un père français et d’une mère suisse originaire de Saint-Prex (VD). Adolescence en Bretagne, à Paris, dans le Midi de la France.

 

1956   I   Se fixe en Suisse, dont il prendra la nationalité en 1982.

 

1967   I   Élève libre à l’École des Beaux-Arts, à Genève, d'où il sortira en 1972 avec le diplôme de sculpture, complété par une année de gravure sur bois.

 

1969   I   Épouse Sylvia Laforgue (* 1949), ergothérapeute, avec qui il aura deux filles, Sybille (* 1978) et Eve (* 1981).

 

1971   I   S'installe à Laconnex, près de Genève, où il demeure encore.

 

1972   I   Se rend au Maroc, premier voyage hors de l'Europe. Parcourt toute l'Europe, du nord au sud. Nombreux voyages et séjours en Égypte (1974 ; suivi de trois autres séjours), à Ceylan (1975), aux Etats-Unis d’Amérique (1976 ; suivi d’une douzaine de séjours ; 4 mois à New York en 1983), au Mexique (1977), en Indonésie (1993), en Thaïlande (1993; suivi de quatre autres séjours), en Inde (1998 ; suivi de 6 autres séjours), en Birmanie (1996), Tanzanie et Zanzibar (1997, 2008), Ouzbékistan (2000), au Cambod­ge (2003), en Chine (2003), au Laos (2013).

 

1973   I   Participe avec des collages à sa première exposition collective, à Lyon.

 

1974   I   Première exposition personnelle de sculpture et de peinture, au Centre de rencontres de Cartigny (GE). Réalise sa première intégration de sculpture à l'architecture (Laconnex, portail d’une maison de village). Suivront de nombreuses réalisations de cet ordre dans des demeures privées et des bâtiments publics: bas-reliefs, hauts-reliefs, portes, sculptures libres.

 

1983   I   Bourse fédérale des Beaux-Arts (au titre de la sculpture)

 

1984   I   Prix d’encouragement de la Fondation du Jubilé de l’Union de Banques Suisses

 

1994   I   Prix de la Fondation pour les Arts graphiques en Suisse, Zurich